Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Avez-vous assuré votre vie?

Avez-vous assuré votre vie?

"Oh là, c'est un sujet bien sérieux aujourd'hui Bubulle!"

Tout à fait. Parfois dans la vie, il faut être sérieux.

C'est pourquoi je vais vous parler de l'assurance vie et de l'assurance décés.

De nombreuses personnes confondent ces deux contrats, qui n'ont pas du tout la même fonction.

L'assurance vie

Il s'agit d'un placement avec pour but, en cas de décés, de reverser au(x) bénéficiaire(s) l'épargne constituée.

En général, on optera pour l'assurance vie dans le cadre d'un placement à moyen ou à long terme.

En effet, la fiscalité devient avantageuse au bout de 8 ans (comme tout produit qui rapporte, l'Etat se sert!). Avant ces 8 ans, si vous décidez d'effectuer un retrait sur votre contrat, les intérêts seront soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Après ces 8 ans, il n'y a que les prélèvements sociaux.

Je parle de "retrait" car votre épargne reste DISPONIBLE même si votre banquier veut vous faire croire le contraire.

Le gros avantage de ce produit d'épargne, c'est la fiscalité appliquée dans le cadre de la succession.

Ainsi, le capital versé au bénéficiaire n'est pas soumis aux frais de successions concernant tous les versements effectués avant 70 ans (dans la limite de 152 500€, puis abattement au delà).

Après 70 ans, l'abattement sera de 305 000€. Au delà, c'est l'imposition selon les droits de succession classiques qui est appliquée.

L'assurance vie est donc le produit idéal pour constituer une épargne sur le long terme, et s'assurer que le capital sera reversé à la personne (ou aux personnes) désignée(s) sur le contrat sans frais de succession.

L'assurance vie, une épargne exonérée de frais de succession

L'assurance vie, une épargne exonérée de frais de succession

L'assurance décés

Ce type de contrat est un contrat de prévoyance. Vous n'épargnez pas.

En clair, vous déterminez à combien vous estimez votre vie (autant dire les choses telles qu'elles sont!), et en fonction de votre âge et du capital que vous souhaitez voir versé à vos proches, vous paierez une cotisation (mensuelle, trimestrielle, annuelle...).

Par exemple: Stéphanie a 25 ans. Elle souhaite verser un capital de 25 000 eur à ses proches en cas de décés. Sa cotisation sera de 25 à 30 eur / trimestre selon les banques / cabinets d'assurance.

Ce produit peut présenter également l'avantage de se voir verser le capital lors d'un accident qui entraîne une PTIA (perte totale et irreversible d'autonomie).

Ainsi au lieu d'attendre le décés de l'assuré, le capital souscrit lui est reversé.

Selon les établissements financiers, le capital peut être versé en une seule fois, ou sous forme de rente.

Il est également possible de souscrire une option qui permet de doubler le capital en cas de décès ou de PTIA accidentel(le).

L'assurance décés est donc idéale pour une personne qui souhaite assurer un capital conséquent à ses proches, capital déterminé à l'avance, et donc bien suppérieur aux cotisations effectuées (par contre si votre banquier vous indique des cotisations a 500 eur/ mois, optez pour l'assurance vie lol).

L'assurance décès assure un capital déterminé à l'avance à vos proches

L'assurance décès assure un capital déterminé à l'avance à vos proches

Pour résumer, l'assurance vie est un produit d'épargne, et l'assurance décés un contrat d'assurance pur qui garanti le risque décés et invalidité.

Alors, mieux informé(e)?