Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Ah les années 90...

Ah les années 90...

J'ai appris la mort de Mr Drummond (Conrad Bain), le papa d'Arnold et Willy, ce lundi 14 janvier .

Du coup, je me suis mise à repenser à cette série, bien sûr, mais également à d'autres qui ont marquées MES années 90:

Arnold et Willy

Commcençons par là. Ah quelle belle série, teintée d'humour et de bonne morale. Quoi j'ai l'air ironique?

Oui, je l'avoue, je n'ai jamais aimé cette série, et du haut de mes tuitans (celles et ceux qui connaissent "Le noir te va si bien" comprendront), je me rends compte à quel point elle était bourrée de clichés.

2 orphelins, noirs et pauvres. Cette série serait produite aujourd'hui, je pense que les orphelins seraient soit noirs, soit pauvres, mais pas les deux.

Un rentier veuf. Oui, Mr Drummond ne travaillait pas beaucoup, voir jamais, vu qu'il était toujours là. Comme il était milliardaire, il ne pouvait être que rentier (ou alors parrain de la pègre?)

Une riche adolescente blanche militante. Là encore un cliché. Virginia Drummond a deux frères noirs orphelins, et elle ouvre enfin les yeux sur la misère du monde! Mais elle faisait quoi pendant 15 ans? Elle avait pas la télé?

Et enfin, le summum, l'accent africain du très tristement célèbre "qu'est ce que tu me racontes là?"

Le gamin est né et a grandi aux USA, et les producteurs n'ont rien trouvé de mieux que de l'affubler d'un accent ridicule lors des répliques "comiques".

Oui bref, je n'aime pas cette série. D'ailleurs les acteurs sont passés aux oubliettes.

Triste série tragique...

Heureusement qu'il y avait autre chose au Club Dorothée!

Ce que je préférais surtout, c'étaient les mangas!

"Le collège Fou-Fou-Fou", ça c'était marrant. De l'humour bien bête, complètement idiot, mais toujours innovant de stupidité.

En plus fleur-bleue, mais toujours avec un humour loufoque, "Juliette je t'aime" a occupé de nombreux mercredis les jeunes fans du Club Do.

D'ailleurs, à l'époque, ça ne soulevait aucune interrogation que la plupart des locataires de la pension de Mimosa se prennent une cuite au jus de pomme... Enfin bon, l'innocence des enfants en fut ainsi préservée (merci la censure).

C'est d'ailleurs à cause de la censure qu'a disparu de nos écrans "Ken le survivant". Dans les premiers épisodes, on retrouvait encore un peu du scénario original, mais de nombreuses associations familiales ont crié au scandale. Du coup, on est passé d'une traduction qui tenait à peu près la route, à quelque chose de complètement bancal, voir d'incohérent (exemple ici).

Le collège Fou-fou-fou, où tout le monde était vraiment fou.

Le collège Fou-fou-fou, où tout le monde était vraiment fou.

Est ce pour cette raison qu'AB Prod fut créée? Fort probablement. C'est sûr, il n'y a jamais eu de risques à regarder "Premiers baisers", mis à part l'apoplexie.

Par contre, AB Prod veillait à lier ses séries entre elles: Ainsi Premiers baisers allait de trio avec Héléne et les garçons (qui a connu et connait malheuresement de nombreuses suites) et..."Salut les musclés".

OMG, ne pouvait-ils s'arrêter à la chanson? Ou, ne pouvaient-ils s'arrêter tout court?

Les Musclés, le "band" de Dorothée. En fait, les Musclés, c'étaient les Licence IV pour enfants.

Et si on comptait sur les pseudos chanteuses sans culotte pour relever le niveau, ma foi, mieux vallait s'atteler à retrouver la dernière décimale de Pi, le comptage aurait été moins vain.

Bref, petit retour sur les années 90, j'aurais bien sûr l'occasion d'y revenir: McGyver, Starsky et Hutch ou encore Hooker, après le journal de 13h, méritent eux-aussi un futur article.

La famille Girard. Justine l'héroïne de "Premiers Baisers", et Hélène, qui donnera" Hélène et les garçons".

La famille Girard. Justine l'héroïne de "Premiers Baisers", et Hélène, qui donnera" Hélène et les garçons".